Hôpitaux de Luchon

Embrouilles au sein des hôpitaux de Luchon 31110

Des contre-ordres encore

Rédigé par admin - -

Jeudi  Janvier 2015 15h 30
 
Ce coup-ci, c'est ma maman qui m'appelle et me demande un service. Elle ne peut plus aller à Era Caso et me demande "comme un service" de l'emmener visiter d'autres maisons de retraites. 
Tiens, je croyais qu'elle ne "voulait plus que ses enfants s'occupent d'elle" mais passons, nous reviendrons sur le sujet dans ce billet dans un instant.
 
Donc, si après avoir été farouchement décidée à rejoindre cet établissement précis selon l'assistante sociale, puis "n'était pas encore décidé d'y aller" selon le coordinnateur bien qu'en attente de transfert selon l'intéressée, nous avons maintenant un "je ne peux plus y aller" et c'est bien dommage car je commençais à me faire à cette idée. Lol !
 
Si nous pouvions encore douter des récurrents "problèmes de communication" du côté des thermes, ce coup-ci, il n'y a plus de doute et j'attends avec impatience la prochaine version.
 
Bon, sans rigoler, revenons à l'instant fatidique du dialogue et ma mère me dit qu'il lui faut décider maintenant car elle a "trois dames"dans sa chambre dont l'assistante sociale qui attendent ma réponse., Je lui ais demandé de m'en passer une.
 
C'est la psychologue qui s'y est collée et qui me précise qu'elle est accompagnée de Madame Doste et je crois la Cadre de service ce qui fait mon bonheur.
 
L'occasion était trop belle et je lui dis je crois qu'il n'y a pas de problème mais que je voudrais profiter de ces trois témoins concernés (par l'affaire) pour quelle pose tout de suite une question à ma mère. Est-ce vraiment elle qui a demandé "l'éventuel" placement sous tutelle dont on parle tant ?
 
Panique dans les rangs et bien sûr, je la comprends un peu, elle ne pouvait formuler une telle demande et j'ai dû lui rétorquer quelque chose dans le genre "que pourtant il faudra bien le faire un jour" (traduction libre).
 
Je l'ai laissée s’échapper non sans lui "forcer" un rendez-vous qu'elle m'accorde bien volontiers avant que, sur sa proposition, nous rencontrions tous les deux ma mère histoire de régler définitivement cette délicate affaire. J'y tiens absolument. :-//
 
J'attends d'une heure à l'autre le coup de téléphone de ce professionnel et c'est très important. De cette réponse dépend l'avenir immédiat de ma maman. Je l'ai dis à cette psychologue et elle formule verbalement l'avoir entendu.

Note: La psychologue vient d'appeler. Un RDV est pris pour demain vendredi 30 Janvier à 13 h
Priez pour nous si vous savez le faire. ;)

Bon, mes amis, il se pourrait bien, ma mère apparemment sortante de ce lieu de tourment (du moins pour la famille) et l'affaire Era Caso réglée, que nous voyions le bout du tunnel mais rien n'est encore signé.
 
Monsieur le Directeur n'a toujours pas répondu à ma mise en demeure (il le faudra quel que soit l’épilogue de l'histoire), je n'ai pas lu le bon de sortie du CRF, une maison de retraite ne se trouve pas en trois jours et il faut encore l'avis du reste de la famille et des avocats qui vont maintenant réclamer leur pognon.
 
Attendons sereinement la suite. :) 

Classé dans : Non classé - Mots clés : aucun

Les commentaires sont fermés.