Hôpitaux de Luchon

Embrouilles au sein des hôpitaux de Luchon 31110

Les plaintes des hôpitaux à mon encontre sont classées

Rédigé par admin - -

Je viens d’apprendre que les multiples plaintes en diffamation lancées par les Hôpitaux de Luchon et du Centre Hospitalier Comminges Pyrénées de Saint Gaudens ont fait l'objet d'un classement sans suite au motif que "l'infraction ne parait pas suffisamment constituée ou caractérisée, l'enquête n'ayant pas permis de rassembler des preuves suffisantes".

Donc l’affaire serait close si les hôpitaux ne vont pas sur une citation directe, et il semble qu'ils s'en soient bien gardé car, si les services du Procureur  n'ont pas pu rassembler des preuves suffisantes contre mes dires, il n'en serait pas de même si ses enquêteurs s'intéressaient davantage à mes allégations d'autant plus que la quasi totalité des plaignants sont des fonctionnaires qui ne respectent pas les gens qu'ils prétendent soigner. Si toi lecteur n'en est pas convaincu, relis quelques pages de ce blog et la presse qui se fait souvent échos d'affaires de ce genre.

Si les Hôpitaux de Luchon m'ont oublié, moi je sais toujours ce qu'ils ont fait à ma mère et à notre famille et, tout au long que durera cette histoire, je ferai en sorte de leur rappeler que cette hérésie est née dans leur murs sur le rapport truqué de l'assistante sociale Madame Doste qui a un jour claqué la porte d'une réunion avec l'équipe médicale devant laquelle ont été dévoilés ses premiers mensonges.

Cela me fait penser que je n'ai pas de nouvelles de ma propre plainte pour abus de faiblesse et autres joyeusetés contre elle et certains de ses collègues ses directeurs y compris.

Cela voudrait-il dire que le Procureur n'a pas (aussi) classé cette plainte et qu'il attend la suite des événements pour décider s'il va envoyer ses gendarmes investiguer dans les services des Hôpitaux de Luchon et ailleurs puisque de nouveaux professionnels ont entre temps aussi fait preuve de bassesse ?

L'autopsie du dossier si soigneusement caché au départ nous a donné de nouveaux éléments et les prochains chefs d'accusation seront bien plus précis, beaucoup de monde s’est mouillé dans cette affaire, et l'Ordre de médecins sollicité par un de ses membres cherchant à se couvrir a aussi fait une erreur se rendant sans doute sans le savoir complice d'indélicats confrères. Ils seront plusieurs sur ce coup à porter un chapeau.

Autant dire tout de suite que mon intention n'est pas de tailler un costume sur mesure à chaque malappris qui dans cette histoire a trempé ses doigts dans la confiture, mais ceux qui ont "kidnappés" notre mère et ceux qui persisteraient à vouloir lui voler ses enfants ont maintenant compris que je suis intraitable.

Je ne me suis déjà pas laissé impressionné quand certains ont voulu me faire taire en m'envoyant les gendarmes, mais maintenant que j'ai des preuve que certains ont bafouée le droit le plus élémentaire déshonorant leurs mandats, les plaintes vont valser car je n'en suis que plus déterminé à récupérer ma maman.

Ils ont voulu m'entraîner sur le terrain judiciaire et y ont réussi mais ce qu'ils n'ont pas prévu est qu'ils sont à présent de l'autre coté de la barre et que les regards de milliers de français sont fixés sur la suite des événements et la conclusion de l'affaire qui ne peut qu'engendrer des dégâts collatéraux parce qu'il va bien falloir que quelqu'un paye l'addition. Les additions devrais-je écrire car plus ça va plus de convives s'invitent à la table et je ne rajoute plus les noms sur la page dédiée

Vous savez, nous ne sommes plus dans notre verte vallée luchonnaise d'où le mal est venu mais bel et bien en France où en ce moment on traque le terroriste.

Personne n'a le droit de prendre la vie de quelqu’un et les menottes ont été inventées pour les délinquants. Pas pour les petites vieilles. :-// 

Certains des intervenants m'ont proposé de "clore cette affaire" et je le ferai si je n'ai pas à écrire le dernier chapitre de mon livre "Ils m'ont volé ma maman" dont la publication officielle est prévue pour Noël sans doute parce que c'est le temps des cadeaux.

Ce genre de livre se vend très bien et celui là sera empoisonné pour ceux qui s'y trouveront épinglés. Tant pis pour eux. :-//

Les commentaires sont fermés.