Hôpitaux de Luchon

Embrouilles au sein des hôpitaux de Luchon 31110

Qui va donc l'annoncer a maman ?

Rédigé par admin - -

J'ai donc appris mais de manière qui n'est pas officielle que ma maman faisait l'objet d'une procédure de demande de tutelle sans d’ailleurs que la famille en soit avisée et, si je me réjouis que ma mère dans notre contexte bénéficie de la procédure de protection juridique que l'avais demandé au début de cette lamentable histoire,, je suis quand même étonné que le personnel de cet hôpital m'ait laissé dans l’ignorance d'une telle décision alors que je crie à qui ne veut pa m'entendre que c'est de cela dont on avait besoin.

Drôles de pratiques tout de même et je n'ai pas eu la patience, puisque le "coordinnateur" a aussi des secrets, d'attendre que l'assistante sociale daigne bien informer la famille qu'elle était composée de moins que rien et que des mesures sont prises sans lui dire pour arracher la maman à l'affection des siens.

Il semble d'ailleurs que cette assistance sociale ait pris les devants, sans la décision d'un juge, en tenant une famille à l'écart et en ne lui disant même pas ce qu'elle envisageait. 

Là ou elle s'est gourée, c'est que justement c'est ce que je demandais et il faudrait qu'elle explique comment elle m'a laissé vous (lecteurs) vous hurler aux oreilles des trucs qu'elle faisait en douce allez savoir pourquoi.

il y en a un qui a dit aujoud'hui...

- Hou là-là ! Il semble qu'elle ait abusé la dame en se moquant de ceux qu'elle a trompé.

J'attends ses explications, voire ses excuses, et pour les provoquer je viens de lui écrire ce couplet.

Aurais-je pu dormir ce soir si je ne l'avais pas fait ?

Madame Doste,

Je viens d'apprendre par le Dr Thuron que vous avez ouvert une procédure pour demander au juge des tutelles une demande de protection pour ma mère et m'en voyez réjouis. Enfin ! Vous en avez mis du temps pour vous décider !

Toutefois, je me demande pourquoi, puisque cette décision semble avoir été prise il y déjà quelques jours, vous ne m'avez pas encore informé de cette très bonne nouvelle qui aurait a coup sûr apaisé les tensions et évité au passage au CRF de se trouver ridicule et ce n'est pas ce bon "coordonnateur" Monsieur Méchain et votre directeur qui me contrediront.

De plus, Le Dr Thuron a été fort surprise d'apprendre que c'est moi qui avait demandé cette mesure. Que faut il en penser ?

De fait, je ne sais pas encore (mais cela ne va pas tarder) si cette décision du centre est parce que vous avez enfin compris la nécessité d'une telle mesure ou si c'est une façon peu élégante ma foi de se sortir d'une ornière dans lequel il s'est embourbé, mais soyez certaine d'une chose, nous restons opposé à l'option Era Caso et Gabriel Roux bien évidemment.

Je pense que le juge des tutelle moins impliqué que vous (enfin le CRF ) saura faire la part des choses et moi je crois que l'usufruit de ma maman étant désormais protégé, elle sera plus libre de réfléchir en paix à son avenir immédiat et pourra réintégrer sa maison en cas de clash où que ce soit et au cas où, je sais qu'elle en aura vite marre d'Era Caso et de ses locataires Alzheimer. Je ne me fais plus de soucis à ce sujet.

Par contre, la famille va rester très vigilante à ce propos et même notre soeur aînée, désormais dans l'impossibilité de nuire à propos de ce que vous savez, fera bonne figure car elle n'aura plus les moyens de faire une quelconque pression de quelle nature que ce soit. Vous voyez, c'était si simple. 

Toutefois, je vous confirme que si d'autres incidents se produisaient et croyant que vous n'avez pas traité cette affaire avec toute la sérénité que nous sommes en droit d'attendre d'un opérateur du service public œuvrant dans la santé qui a tous les moyen de mener à bien sa mission, nous vous tiendrons personnellement responsable (du moins votre fonction) de ce qui vient de se passer.

En effet....

Si comme je le demandais une simple protection juridique aurait suffi à protéger le patrimoine de ma mère et des appétits de certains vautours pourtant bien identifiés semblait être suffisante (sauf avis du juge bien entendu), vous avez demandé si mes informations sont exactes une tutelle comme si l'environnement familial était assez pathogène pour justifier une telle mesure. Quelles vont en être les conséquences psychologique sur la protégée et les relations familiales ? (Je vous remercie de me confirmer par retour du courrier cette information.)

Je présume que vous y avez réfléchi et vivement que j'ai connaissance de votre rapport pour être parfaitement tranquille. :-//. 

Si je suis serein quand à l'avis du juge et de ses futures décisions, je me demande tout de même quel serait l'impact sur une personne très âgée vulnérable qui apprendrait tout de go qu'elle est mise sous tutelle alors qu'on lui a dit qu'elle avait toute sa tête et que finalement elle n'a rien à protéger qu'un usufruit qu'elle aurait bien imprudemment plus ou moins envisagé de "négocier".

Il reste à savoir si le rôle d'un service social et du corps médical n'est pas d'examiner avec la plus grande attention si il est plus profitable de mettre la vielle dame devant ses responsabilités ou de favoriser par un excès de zèle dans un certain contexte l'éclatement d'une cellule familiale avec les désastreuse conséquences qui ne peuvent que se manifester.

Les erreurs de jugement coûtent cher et dans cette affaire, beaucoup de souffrances auraient pu être évitées si vous aviez écouté la famille qui vous lançait une alerte désespérée. 

Quand j'écris "vous", il s'agit de vous même et de votre hiérarchie et, puisque je ne suis pas encore "officiellement" informé puisque tenu à l'écart, je ne peux parler de cette décision à ma mère qui risque de prendre cela fort mal à moins qu'elle ne le sache déjà mais elle ne m'a rien dit à ce sujet aujourd'hui.

Au cas où, il va falloir y mettre les formes et je vous demande...

- Qui va donc l'annoncer a maman ?

Cette question appelle réponse de votre part et si vous ne me répondez pas, je ne saurais pas ce qu'il faut faire.

Merci pour votre compréhension.

Ps: Parce que les aidants et soignants doivent comme tout le monde un jour comprendre qu'ils ont des responsabilités,  ce message est intégralement publié sur le site qui parle au grand public de cette affaire.

Classé dans : Courriers - Mots clés : aucun

Les commentaires sont fermés.