Hôpitaux de Luchon

Embrouilles au sein des hôpitaux de Luchon 31110

Retour à la case urgences et les gendarmes

Rédigé par admin - -

Mercredi 11 février 2015

La très mauvaise nouvelle est que la Mamie a été ce matin ramenée par les pompiers aux urgences de Saint Gaudens pour cause de chute dans son domicile et la moins mauvaise que j'ai passé une partie de l’après midi chez les gendarmes qui instruisaient la plainte en diffamation des Hôpitaux de Luchon à mon encontre .

Sur ce sujet,  pour cause de respect du secret de l'instruction en cours et des conseils de mon avocat qui m'a accompagné à la gendarmerie, il n'y a rien à dire pour le moment si ce n'est "qu'ils" y ont été en force pour me faire taire mais que cela n'aura servi à rien si ce n'est à conforter ma propre plainte en direction du procureur de la république contre le Centre de rééducation fonctionnelle de Luchon ou du moins contre deux de ses employés. Fonctionnaires ou pas. :-//

Laissons la justice suivre son cours et voyons ce qu'il est advenu de ma maman après son soudain retour à domicile il y a deux jours puisque la maison de retraite que j'avais sollicité pour un séjour temporaire n'a pu accepter sa "candidature".

J'ai donc eu juste le temps d'aller préparer la maison au retour (déneigement, chauffage, etc...), aider au transfert de la patiente en m’occupant des bagages et accompagner le VSL pour réinstaller maman chez elle.

En accord avec son médecin traitant qui doit passer la voir pour l'aider à organiser sa nouvelle vie, je me retire pour ne pas la stresser davantage  tout en restant très proche et revenant voir si tout va bien pendant ces deux jours.

Mais patatrac, voilà qu'elle tombe en pleine nuit dans la salle de bain et ce serait la personne chargée de lui apporter son repas qui la trouve ce matin. Sitôt avisé, je fonce  rejoindre les pompiers et heureusement que l'une de mes sœurs m'a prévenu car sinon je ne saurais peut-être pas ce qu'il s'était passé.

J'ai pu joindre dans l’après midi le service où elle est de nouveau hospitalisé qui m'assure qu'il n'y a rien de grave (rien de cassé) et nous convenons d'une rencontre demain car les derniers résultats des examens devraient nous dire ce que nous allons maintenant faire d'elle car il n'est plus question qu'elle retourne dans sa maison dans ces conditions.

Question: 

Pourquoi le CRF de Luchon l'a-t-il laissé revenir seule chez elle sans organiser sa sécurité d'autant plus qu'ils savaient que depuis cette histoire de "demande te tutelle pour se protéger de ses enfants" les relations n'étaient plus au beau fixe entre elle et moi et que je ne pourrais pas assurer le suivi dans les bonnes conditions de naguère ?

Restons-en là pour le moment et attendons de voir ce qu'il va se passer d'autant plus que l'infirmier qui lui prodigue des soins d'habitude dit que ma mère à changée depuis ces deux derniers mois et semble très diminuée.

C'est vrai qu'entrer dans un centre de rééducation fonctionnelle pour un mal au poignet et en ressortir en déambulateur et sa famille détruite fait tache par les temps qui courent et je me demande comment les médecins vont expliquer cela.

A suivre... :)

Les commentaires sont fermés.